écriture
19 avril 2020

enriquepardo.ch

L’écriture vient combler le silence parfois injuste de mes photo­gra­phies. C’est une prolon­gation naturelle de mon regard, comme une voix qui témoi­gnerait des senti­ments confinés dans les fragments du temps capturé. Les mots sont le plus souvent provoqués par les images et, à leur tour, en génèrent dans l’ima­gi­nation du lecteur. C’est une certaine idée d’équi­libre… La mienne très certai­nement.

Lire les mots

Extrait de « Tokyo – Kyoto – Tokyo », une carte blanche de 16 pages confiée par Genoud Arts Graphiques en 2017.

Série « Un ami qui te voit du bien », 2015 – 2019

Diction­naire empirique (et autres mots approxi­matifs), auto-édition, 2009.